LA PLEINE CONSCIENCE DANS L’ÉDUCATION

De plus en plus de commissions scolaires, de directeurs d’école et d’enseignants voient la valeur ajoutée de la pleine conscience à l’école. Presque tous les enseignants font leur travail de tout leur cœur et de toute leur âme. De même que la plupart des enfants aiment apprendre de nouvelles choses et aiment aller à l’école. Et pourtant, bien trop d’enfants et de professionnels de l’éducation sont stressés : l’agitation dans la classe, les problèmes de comportement et le sentiment permanent d’en avoir “trop” augmentent, tandis que la paix intérieure, pourtant si nécessaire, diminue. Le bouton “marche” fonctionne, mais pas le bouton “pause”.

Une bonne éducation ne se limite pas au transfert de connaissances ; elle touche aux valeurs qui nous tiennent à cœur, aux comportements et à la manière dont nous prenons soin de nous… et dont nous traitons les autres. Pour que les enfants puissent exprimer leur plein potentiel, il leur faut paix intérieure, attention consciente et présence. Et pour bien enseigner, c’est la même chose ! Heureusement, vous pouvez entraîner ce “muscle de l’attention”.

DÉVELOPPER L’ATTENTION CONSCIENTE

Le développement de l’attention consciente est à la base de toute forme d’apprentissage. La pleine conscience, ou la pratique de l’attention consciente et focalisée, affecte l’apprentissage chez les enfants. Pratiquer la pleine conscience, c’est comme accorder un instrument de musique avant de commencer à en jouer. Pourquoi ne pas accorder notre instrument d’apprentissage avant de commencer à l’utiliser ? De plus en plus de conseils d’administration, de directeurs d’école et d’enseignants sont à l’avant-garde d’un mouvement en pleine expansion, qui vise à donner à la pleine conscience une place permanente dans le programme scolaire du XXIe siècle. Cela ne fait pas que stimuler l’apprentissage : cela augmente aussi la confiance en soi, la créativité, la compassion et les fonctions exécutives. Le cerveau se repose, les comportements impulsifs et les réactions au stress diminuent, faisant place à plus de paix. Paix et attention concentrée. Quel enfant n’en voudrait pas ?

En savoir plus sur les effets de la méditation sur le cerveau (de l’enfant)

 

X